Portrait #01

Kamel Medjabra

Responsable du rayon Santé-Découverte au Decathlon La Madeleine (Paris 7ème) Lauréat du Business Game

« Découvrir Decathlon dans un pays étranger est une expérience hors du commun ! »

Je suis Kamel, Parisien de 25 ans. C'est au Business Game Decathlon que j'ai senti le déclic.

Au cours de mes études, j’ai touché à différentes disciplines, des sciences au commerce, en passant par la finance et le management. Je me caractérise en tant que collaborateur polyvalent grâce à ces expériences universitaires, qui ont abouti à un Master 2 en Management du Sport. Au-delà de l’âge ou des diplômes, je dirais que je suis avant tout footballeur (j’ai pratiqué pendant dix ans) et… Londonien. Je suis en effet curieux, et ce trait de caractère m’a amené en 2015 à la découverte d’une ville encore inconnue pour moi : Londres. C’est là-bas, en janvier 2015, qu’a surgi pour moi l’opportunité d’entrer chez Decathlon, au magasin de Surrey Quays. Comment ? Au culot ! J’y suis allé et j’y ai déposé mon CV.

A cette époque, je n'avais encore jamais travaillé en magasin !

Mais l’enseigne m’a fait confiance en m’offrant une place au rayon cycle. Après six mois, je me sentais de plus en plus à l’aise et c’est pourquoi mon statut a vite évolué : de vendeur à « Sport Entrepreneur » (responsable de rayon en France). Découvrir Decathlon dans un pays étranger est une expérience hors du commun que je conseille à tout le monde. En effet, en Angleterre, l’enseigne n’est pas leader. Au contraire, elle doit réussir à convaincre chaque client que ses produits sont abordables et techniques à la fois. Il s’agit également d’un véritable défi pour tous les employés car il faut conquérir le coeur de chaque client. A Londres, je me suis rendu compte de l’implantation internationale de Decathlon. J’ai réalisé à quel point l’enseigne s’impliquait pour rendre le sport accessible au plus grand nombre. Voilà ce que j’ai apprécié de mon séjour londonien! J’ai ensuite tourné la page pour revenir près de ma famille.

Oui Lucie !

Plus que simplement servir une cliente, c’est un défi que m’a présenté Lucie. Lui livrer 238 podomètres en une semaine pour un événement ! Considérant que le produit n’était même plus présent en entrepôt et que le stock en magasin était insuffisant, le défi était énorme. J’ai hésité à dire oui à la cliente, car la mission s’annonçait difficile, voire impossible. Mais j’ai voulu dire Oui ! à cette cliente, un Oui pas très simple pourtant. Avec l’aide de l’entrepôt et des différents magasins de la région, j’ai pu obtenir les 238 podomètres à temps. Un vrai travail collectif au sein de mon équipe avec une livraison des podomètres sur le lieu de travail de la cliente qui nous est aujourd’hui plus fidèle encore, comme nous le sommes auprès d’elle. Cette histoire nous a permis de montrer que rien n’est impossible lorsque l’on se donne les moyens de le faire.

Je garde un contact très régulier avec les clients

J’occupe donc le poste de responsable du rayon (RR) Santé Découverte au sein du magasin de La Madeleine, en plein coeur de Paris. J’en profite pour venir tous les jours au travail en vélo, grâce à mon Triban 500, ramené d’Angleterre. Cette expérience à La Madeleine est pour moi comme un nouveau départ qui me permet d’être encore plus impliqué au sein de l’entreprise. RR : je pense que ce statut me convient à la perfection, car il me permet de garder un contact très régulier avec les clients. J’adore ce rôle de conseils et de sourires et j’aime aussi animer et impliquer mes douze collaborateurs. Cette casquette de manager m’offre l’opportunité de transmettre ma passion ainsi que le plaisir que j’ai à me lever chaque matin pour satisfaire nos clients. Le nouveau défi qui me ferait vibrer – et en adéquation avec mon profil – serait de devenir responsable du service client d’un magasin.

« CE QUE JE FERAIS ÉVOLUER CHEZ DECATHLON »

Des livraisons effectuées par les vendeurs eux-mêmes. La stratégie digitale de l’enseigne est intéressant, mais le système d’achat sur Bornes Plus pourraît être encore plus rapide et plus simple, à la fois pour les clients que pour nos vendeurs.

J’aimerais aussi que Decathlon continue de livrer les produits au domicile de nos clients, mais que cette livraison soit effectuée par un vendeur Decathlon, prolongeant ainsi la relation ! Demain, les clients pourront sûrement tester le produit en ligne et ce qui les fera revenir en magasin sera, là encore, l’expérience vécue avec la vendeuse ou le vendeur.

UNE PETITE ANECDOTE

Je suis supporter Parisien et fier de l’être, or, pour parfaire mon parcours professionnel, j’ai pris l’initiative de m’installer à… Marseille dans le but de poursuivre mon cursus scolaire. Et pas n’importe où à Marseille, mais bien juste en face du Stade Vélodrome. Un comble pour un Parisien fanatique que je suis.

LE BUSINESS GAME ? UNE AVENTURE INDESCRIPTIBLE !

Mais comment ai-je connu Decathlon en Angleterre ? L’histoire est tout aussi belle qu’elle est simple. En 2013, j’étais impliqué au sein d’une association : les Diambars du Sénégal, pour éduquer ces jeunes à travers le sport. Cela m’a incité à participer à la 3ème saison du Business Game de Decathlon avec mon équipe les Coéquipotes. Et nous nous sommes éclatés ! Il s’agissait d’une aventure tellement enrichissante qu’elle est indescriptible… Du mois de septembre 2013 (début des inscriptions du Business Game) au mois d’avril 2014 (fin du Business Game), nous avons eu la chance de participer à des défis innovants ainsi qu’à des rencontres avec la DG de Decathlon, aventures toutes plus enrichissantes les unes que les autres. Cette expérience m’a aussi permis d’ouvrir les yeux sur la polyvalence et la richesse de Decathlon. C’est à ce moment là que j’ai senti le déclic : pourquoi ne pas oser l‘aventure Decathlon ? Je cherchais ma voie professionnelle et le Business Game m’a permis de me connaître davantage. Cerise sur le gateau : nous avons remporté cette édition, on ne pouvait pas rêver mieux sachant, qu’en plus de la satisfaction personne, nous reversions une partie de l’argent de la victoire à l’association Diambars !

Mon produitcoup de coeur

TRIBAN 500

Ce magnifique vélo de course, léger, maniable et accessible en termes de prix, me permet de me rendre aisément au travail, en alliant vitesse mais aussi technicité. Je me sens mieux, car grâce à ce moyen de déplacement, je réalise ma dose de sport quotidien en me rendant sur mon lieu de travail

Plus d'infos sur le produit