Retour Portraits passion

Mathilde Roche

Responsable de Rayon Fitness-Nature au Decathlon Bailleul, Responsable d’une action humanitaire, Chef de projet à la Fondation Decathlon et Passionnée de trek

Responsable de Rayon Fitness-Nature au Decathlon Bailleul, Responsable d’une action humanitaire, Chef de projet à la Fondation Decathlon et Passionnée de trek

"De retour en rayon après mes années à la Fondation, j’aime le rythme effréné du magasin."

« Moi, c’est Mathilde, j’ai 25 ans, et je suis tombée dans le sport dès mon enfance. J’ai eu la chance de grandir dans une école militaire, le paradis des sportifs ! Nous avions des cours de ski obligatoires l’hiver et une multitude de possibilités au sein même de l’école le restant de l’année. J’aime les sports qui me permettent d’être en pleine nature et je pratique plus particulièrement le ski, la course à pied et la randonnée. C’est d’ailleurs en rentrant d’un trek dans les Annapurnas que j’ai débuté chez Decathlon. Je venais de passer deux mois en Inde et au Népal dans le cadre d’un projet humanitaire et j’avais envie de mettre à profit mon temps libre d’été pour avoir une première expérience dans le commerce. Un poste de CDD au magasin d’Aubagne, au rayon randonnée, s’est ouvert et j’ai foncé ! Cela fait maintenant plus de quatre ans que je vis « l’aventure bleue », c’est-à-dire l’aventure Decathlon.

J’ai passé une année en tant que CDI étudiant au magasin d’Aubagne, pendant mon cursus en école de commerce à Marseille. J’ai ensuite quitté ma Provence pour intégrer la Fondation Decathlon à Campus, en stage pendant un an. J’ai poursuivi l’apprentissage au sein de cette belle équipe de la Fondation avec un CDD d’un an. Mes ‘’missions Fondation’’ touchant à leur fin, j’ai décidé de retrouver mes premières amours : le magasin ! J’aime le rythme effréné du magasin ainsi que cette belle solidarité d’équipe et nos chers clients. Je suis aujourd’hui responsable de rayon sur le magasin de Bailleul, et découvre et redécouvre chaque jour les joies du commerce, et ses difficultés aussi. Mais j’avance avec mon équipe dans un seul but : rendre le sport et surtout ses bienfaits accessibles à tous. »

" Oui à Decathlon : pour que le sport ne soit plus un privilège !"

"La Fondation Decathlon."

« J’ai eu la chance incroyable pendant trois ans de travailler au sein de la Fondation Decathlon. J’y ai découvert la raison d’être de notre entreprise, et la façon dont nous pouvons rendre concrets notre sens et nos valeurs. Le sport est un formidable vecteur d’intégration et d’autonomie pour tous ceux qui ont la chance d’en pratiquer, en individuel ou en collectif. Et c’est là que Decathlon intervient. En permettant de démocratiser le sport pour le plus grand nombre, en donnant de plus en plus de responsabilités et de libertés aux Decathloniens, c’est-à-dire les équipiers de notre enseigne.

"Le sport est un formidable vecteur d'intégration et d'autonomie."

"Le sport pour tous !"

Chacun est capable aujourd’hui d’agir, localement, avec des associations et des structures pour que le sport ne soit plus un privilège, pour que chacun puisse grandir, s’épanouir, aller à l’école, apprendre un métier, se dépasser quelque soit ses origines culturelles, économiques, quelle que soit sa condition physique. Aujourd’hui, je découvre la nouvelle vision de notre entreprise, je découvre le projet France et j’y vois une belle opportunité d’agir avec mon magasin, avec et pour nos futurs sportifs des Flandres. »

"Pour nos futurs sportifs des Flandres."

"Ce que je ferais évoluer chez Decathlon."

« Penser aux Hommes et aux Femmes et aux futurs sportifs, plus encore qu’on ne le fait. Aujourd’hui, en magasin, nous sommes animés quasi exclusivement sur les quantités vendues et le chiffres d’affaires, le fameux CA : le chiffre, le chiffre et encore le chiffre. Le sens de notre entreprise, pourtant, est fondamentalement humain et tourné vers ceux qui n’ont pas encore la chance de pratiquer un sport. Animons nous sur notre capacité à démocratiser le sport, à faire découvrir les sports et à créer les conditions favorables à la pratique ! L’écriture des projets locaux en 2017 dans les magasins devraient nous permettre de nous rapprocher davantage des besoins et des attentes des utilisateurs mais aussi et surtout des futurs utilisateurs sportifs. »

"Se rapprocher des utilisateurs sportifs !"

"Mon job idéal."

« J’aimerais me lever chaque jour en ayant pour mission de créer des passerelles entre Decathlon, le sport et ceux qui n’ont pas eu la chance d’en pratiquer ou d’accéder à Decathlon en tant que client mais aussi en tant que collaborateur. Nous sommes aujourd’hui une formidable école des métiers, j’adorerais pouvoir accompagner les collaborateurs à partager leurs compétences pour l’intégration de nouveaux profils dans notre entreprise, ou ailleurs. »

"Développeur de talents."

"Mon collaborateur fétiche."

« Il s’appelle Jordan, pour moi c’est un peu un extra-terreste qui me parle une langue qui m’est absolument étrangère : le langage du pêcheur ! Lorsque je suis arrivée sur le magasin de Bailleul en mai 2016, j’ai découvert mes rayons : fitness (je le pratiquais déjà en salle, donc je savais d’entrée de quoi je parlais), l’équitation (ça commençait à se compliquer car mon histoire équestre était limitée), la chasse (pas passionnée au départ, loin de maîtriser, j’avas un souvenir assez lointain de mes journées passées à la chasse avec ma famille alors que j’étais enfant), et la pêche, et là, tout mais vraiment tout, était à apprendre ! Jordan a été mon premier collaborateur embauché en CDI, un pêcheur, un vrai ! Que de découvertes, de discussions passionnées autour d’un pot de pâtes à truite ! Une vraie découverte pour moi, des clients passionnés qui ne demandent qu’à raconter leurs exploits. Une belle surprise pour moi, une relation client privilégiée et je peux le dire, c’est un sport coup de cœur ! »

Jordan

"Mon produit coup de coeur"

« Que de beaux produits dans notre belle boîte bleue… Aujourd’hui, mon petit préféré est le Kettlebell de Domyos. Super maniable pour la pratique du crossfit à domicile. Finis les disques libres qui glissent et qu’on a peur de se prendre sur les pieds ! Avec le Kettlebell j’ai repris le sport chez moi dans mon salon et notamment grâce aux cours du Domyos live gratuits et en libre accès, ainsi que les nombreux exercices gratuits disponibles sur le site domyos.fr . »

Kettlebell de Domyos